FORUM COMALIES

Forum français sur Lacuna Coil
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Médine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nomalez
New Coiler
New Coiler


Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 34
Localisation : Le Thillay (95 Représeeente!!!^^)
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Médine   Mar 25 Sep 2007 - 4:07

Médine




Biographie
Médine est un jeune rappeur solo, issu de la team DIN Records et membre du collectif la Boussole. 2005, n’est pas un coup d’essai pour Médine, en effet, depuis 1996, il écume les albums de la Boussole et des artistes qui la compose (Ness & Cité, Bouchées Doubles, Samb, Koto, Enarce, Aboubakr). A peine 22 ans et Médine est déjà auteur de deux albums solo et de trois albums avec la Boussole.

Le premier « 11 Septembre ou le récit du Onzième jour » n’est d’ailleurs pas passé inaperçu. Il passe maintenant à la vitesse supérieure et enchaîne directement avec un second album, et cela seulement huit mois après son premier album solo, et seulement cinq mois après la sortie de l’album de la Boussole. Il y prend d’ailleurs une place prépondérante, et sa présence donne encore plus de consistance au projet. Avec si peu de temps entre ces trois projets, il élargit le champ de ses compétences et aiguise ses armes, en ne nous laissant pas le temps de souffler. Cet enragé de l’écriture l’est à l’instar du tigre qu’il a dans la gorge. Il a choisi d’utiliser la même recette que celle employée pour « 11 Septembre », c’est-à-dire un titre d’album choc voire polémique qui, à première vue, peut faire peur mais qui ouvre le débat. Le rap n’est alors plus qu’un médium pour s’adresser aux foules, celles qui lui ressemblent mais aussi celles qui lui ressemblent moins. Son discours s’adresse bien évidement au public rap de quartier, mais a aussi en lui une dimension universelle. Il le montre d’ailleurs en incarnant dans un morceau le personnage de Petit cheval, histoire tragique d’un Indien d’Amérique témoin de l’assassinat de son peuple, ou en faisant revivre des leaders comme Massoud et Malcolm X dans le titre « Du Panshir à Harlem ».

Son but premier est de poser des questions souvent difficiles à entendre, de faire réagir, d’amener le débat. Lors de « 11 Septembre », il avait tenu à joindre un livret supplémentaire dans lequel il faisait intervenir 11 personnes anonymes ou connues (Abd Al Malik, Christophe de Ponfilly, Wallen, Tariq Abdul- Wahad, Ambre Foulquier … ) sur le thème qu’il avait choisi pour cet album. Sur ces deux projets, il amène un discours argumenté et journalistiquement construit qui a pour but de provoquer le débat par les voies de la provoc. Véritable porte-voix de toute une génération de jeunes issus de l’immigration, il bouscule l’auditeur et dénonce tous les amalgames faits sur l’Islam. Lui même musulman pratiquant, il n’est d’ailleurs jamais tendre avec sa propre communauté, ce qui renforce encore plus le poids de ces mots.

C’est dans les studios DIN Records, qui après son passage ressemblent plus à une bibliothèque qu’à un studio d’enregistrement, qu’il a concocté cet album. Il garde une indépendance et une autonomie totale même en studio, où il s’affranchit des contraintes de planning en maquettant lui-même ses morceaux, dès qu’il se sent prêt, sans attendre la présence d’un ingénieur sonore qui, de toute manière, ne pourrait pas suivre son rythme effréné. Il peut donc passer des heures à perfectionner ses intonations et ses effets et laisse ainsi donc plus de temps à Proof, producteur incontournable, pour réaliser au millimètre près les instrus nécessaires pour coller exactement aux ambiances de l’album à la manière d’une bande originale de film. Avec ce nouvel opus au titre choc « Jihad, Le plus grand combat est contre soi-même », Médine assure et assume sa place d’artiste complet et étonnant avec un phrasé hors du commun. Il torture la forme afin de la mettre enfin au service du fond. Une voix rauque et des textes pointus qui, associés, donnent la chair de poule à coup sûr. Des thématiques pleines de contenus et lourdes de sens qui, aujourd’hui, placent Médine comme l’un des meilleurs lyricistes du rap … en allant là ou tout le monde n’a pas pieds.


Discographie
11 Septembre (Ou Le Récit Du Onzième Jour) - DIN Records (2004)
Jihad - DIN Records (Mai 2005)
Table d'Ecoute - DIN Records (Novembre 2006)

Site Officiel
www.medinelesite.com


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomalez
New Coiler
New Coiler


Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 34
Localisation : Le Thillay (95 Représeeente!!!^^)
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Médine   Mar 25 Sep 2007 - 4:07

11 SEPTEMBRE (RECIT DU 11ème JOUR)




Artiste : Médine
Date de sortie : 16 Septembre 2004
Label : DIN Records

Tracklist :
01 - Ground Zéro
02 - A l'encre de Médine
03 - L'école de la vie
04 - Enfant du destin (sou-han)
05 - Guantanamo
06 - Ni voleur ni terroriste ft. Aboubkr
07 - La tess (Sambterlude)
08 - Enfant du destin (David)
09 - Ligne 11 ft. la Boussole
10 - Saalam ft. Ibrah
11 - 11 Septembre


L'album vu par Médine :
Comme son titre l’indique, l’album « 11 septembre » traite essentiellement des répercussions qu’ont eu les attentats de New York dans le monde entier. De la guerre en Afghanistan jusqu'à la stigmatisation de la communauté musulmane dans son ensemble, en Occident, j’ai tenté de dresser un panorama le plus honnête possible, de la situation internationale après le 11 septembre. Pour cela, la méthode était de m’identifier aux journalistes et non au simple spectateur afin de ne pas tomber dans la démagogie. Le journalisme doit être un métier très difficile à exercer pour n’importe qui car à chaque moment, il lui faut rester objectif, même si le sujet le touche personnellement. Je ne dis pas que tout au long de l’album je suis resté objectif, mais je dis que j’ai tenté d’être le moins subjectif possible, ce qui est déjà pas mal pour un apprenti journaliste.

Si je devais résumer en quelques mots ce qu’est l’album 11 septembre, je crois que je répondrais qu’il s’agit d’un album concept de rap engagé, qui dresse un bilan de la situation internationale, après le 11 septembre.J’ai décidé d’appeler mon premier album 11/09 bien avant de commencer à travailler dessus car à chaque fois que j’écrivais un texte, j’en revenais toujours à traiter du même sujet, à savoir la discrimination dont est victime la communauté musulmane d’Europe, depuis les évènements du 11/09. J’ai donc par la suite décidé d'en faire une thématique générale et de me concentrer sur les sujets d’actualité.

En plus d’avoir trouvé ma couleur artistique, par le choix de mes thèmes, j’ai également découvert une forme différente qui m’a permis de donner plus d’ampleur à mon message, à savoir : ma façon de rapper. En effet, sans vouloir théâtraliser mon changement, cette façon violente de dire les choses, qui s’apparente presque aux cris, m’est venuee naturellement. N’étant pas satisfait de l’intensité que je mettais à rapper mes textes, j’ai donc décidé de pratiquement crier pour faire vivre les images que j’apportais. Il est vrai que j’ai eu certains mauvais retours concernant mon changement de flow, mais cela s’est vite estompé car en fait, certains auditeurs ne m’attendaient tout simplement pas dans ce créneau. Mais, heureusement, ils se sont vite habitués pour la plupart !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomalez
New Coiler
New Coiler


Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 34
Localisation : Le Thillay (95 Représeeente!!!^^)
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Médine   Mar 25 Sep 2007 - 4:09

JIHAD(le plus grand des combats est contre soi-même)




Artiste : Médine
Date de sortie : Mai 2005
Label : DIN Records

Tracklist :
01. Premier Sang
02. Médine
03. Ecoute
04. Enfant du destin (Petit Cheval)
05. Ennemi d'états ft. Aboubak'r
06. Besoin de résolution
07. Combat de femme
08. Qui veut la paix... ft. Ness & Cité
09. Du Panjshir à Harlem
10. Victory
11. Poussière de guerre ft. Lino
12. Entre loups
13. Jihad


L'album vu par Médine :
L’idée d’intituler le deuxième album Jihad m’est venue pratiquement à la fin de l’enregistrement de 11 Septembre. Je voulais rester dans la même veine, celle de la provocation, tout en apportant un univers différent du premier album. Je pense qu’on peut dire que Jihad est la suite logique de 11 septembre, car beaucoup d’éléments les réunissent, que ce soit au niveau du choix des thèmes que le concept général.

Comme l’indique le sous-titre (le plus grand combat est contre soi-même), le contenu de l’album devait forcément faire référence au premier des Jihad, à savoir la lutte intérieure. En effet, il s’agit de redonner son véritable sens au mot Jihad, qui a été quasiment dépouillé de sa véritable étymologie. Jihad, dans les pays occidentaux, est utilisé dans un sens conventionnel mais galvaudé, il est traduit par « LA Guerre Sainte ». Il faut savoir que cette appellation est totalement erronée, car le mot Jihad signifie : Effort, en langue arabe. C’est à ce sens que mes textes font allusion, et c'est pour ça que le sous-titre de l'album est si important. Un effort, qui est applicable à toute notion, toute personne et toute époque. L’effort des parents soucieux d’une bonne éducation pour leurs enfants, l’effort mené par un étudiant pour atteindre ses objectifs, l’effort collectif, pour plus de justice sociale… Autant d’efforts que j’ai voulu mettre en évidence dans un album complet.

En apparence, les thèmes abordés sont quasiment les mêmes que dans 11 septembre, le grand changement s’est opéré dans la façon de traiter ces thèmes, à l’exception des épisodes « Enfant du Destin ». Bon nombre de thèmes ont déjà été traités au sein du rap français, ce qui amène les gens à dire qu’on en a fait le tour, et que certains rappeurs tournent en rond. Je suis partiellement d’accord avec cette idée, il est vrai qu’il y a eu un âge d’or du rap français et qu’aujourd’hui certains sujets qui demandent d’avantage de recherches sont abordés de manière trop superficielle. Toutefois, je reste persuadé qu’avec un peu plus de recherches on arrive à explorer des thèmes déjà traités sous un angle différent. C’est dans cette perspective que j’ai écrit l’album Jihad. Les morceaux « Ni violeur ni terroriste » et « Ennemis d’Etat » sont foncièrement les mêmes, mais sont traités sous des angles différents. Les morceaux « Médine » et à « l’Encre de Médine » sont du même esprit mais sont différents dans la façon d’être abordés…

Si je devais résumer en quelques mots ce qu’est l’album Jihad , je dirais qu’il s’agit, comme 11 septembre, d’un album de rap engagé qui traite des différents combats que l’on peut rencontrer au quotidien et qui utilise la provoc' à des fins positives.

Cet album est la parfaite incarnation de ce que la communauté musulmane et les gens issus de l’immigration subissent au quotidien. Une image rendue violente en apparence, qui cache un message positif, mais devant laquelle on s’arrête par peur, par intolérance, par fainéantise. Certaines personnes s’arrêtent devant le titre et le visuel de mon album dans les magasins de la même manière que certaines personnes s’arrêtent devant ma barbe, devant le voile de ma sœur, devant la couleur de mon frère dans les rues.







TABLE D'ECOUTE
Street CD




Artiste : Médine
Date de sortie : Novembre 2006
Label : DIN Records

01 Intro
02 Table d'ecoute
03 Soul rebel feat Tiers Monde
04 Lecture aleatoire
05 Machine a ecrire feat Aboubakr
06 17 octobre
07 Hotmail
08 Reconstitution
09 Arabian panthers 1
10 Jeune veteran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dine et déon
» Compil One Beat avec Alibi Montana, Alonzo, Lino, Médine ...
» Votre petit bonheur du jour...
» [ZINEDINE ZIDANE] évoque Michael Jackson.
» Coups d'coeurs des admins 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM COMALIES :: HORS LACUNA COIL :: Autres Groupes-
Sauter vers: